Santé

Le Programme « Santé & Hygiène »

Quand on a la santé, ce n’est pas grave d’être malade  —  Francis Blanche, 1972

 Dans les villages et dans les bidonvilles les conditions de vie des enfants sont difficiles, parfois insalubres. La mauvaise qualité de l’eau et de la nourriture, de même que le bas niveau d’hygiène, expliquent ce mauvais bilan. L’extrême pauvreté de la plupart des familles les oblige à conserver les aliments trop longtemps et dans de mauvaises conditions, de sorte qu’ils sont fréquemment avariés.

 

 

L’état de santé des enfants est très souvent critique et certains cas nous obligent à intervenir immédiatement. Les maladies que nous observons le plus fréquemment sont les altérations de la peau, les eczémas, les furoncles, les infections pulmonaires, la tuberculose, les infections des lèvres et des yeux ainsi que les problèmes intestinaux, la gastro-entérite,  la diarrhée et la dysenterie.

 


C’est dans les grandes cités telles que Calcutta ou New Delhi que nous rencontrons les situations les plus délicates, parfois dramatiques. Nos moyens financiers trop limités ne nous permettent pas de financer toutes les interventions médicales que nous souhaiterions réaliser. Pour les cas les plus graves, nous nous adressons à des hôpitaux afin qu’une unité spécialisée prenne en charge l’un ou l’autre de nos élèves. Très souvent les coûts d’intervention sont trop élevés pour nous; cependant nous cherchons toujours une solution afin de garantir un traitement décent.


Dès nos débuts en Inde, nous avons mis sur pied – pour chaque Branche – Bengale occidental, Bihar et Rajasthan – des programmes médicaux spécifiques grâce auxquels nos médecins et/ou nos infirmiers visitent les enfants des écoles de façon régulière. Lors de ces « check up » chaque enfant ayant un problème de santé peut être pris en charge pour un traitement approprié.

 

Malgré nos conditions de travail peu commodes, dues principalement à l’éloignement géographique de la plupart de nos écoles, nous observons avec bonheur que l’état de santé général de nos élèves s’est sensiblement amélioré au cours de ces dernières années.

 

L’exemple de Camijuli au Bihar

Nous avons bâti au cours de l’année 2007 un hôpital de campagne dans le district de Gaya en faveur d’une quinzaine de villages où se situe notre école de Camijuli. Plus de mille élèves et apprentis fréquentent cet établissement et sont suivis médicalement dans ce dispensaire. Notre équipe médicale sur place garantit plus de 25’000 traitements par an. Moyennant une modique charge d’inscription, les habitants les plus démunis de ces villages sont aujourd’hui au bénéfice de soins gratuits. Les élèves de nos 4 autres écoles du Bihar profitent également des services de cette antenne médicale. Notre médecin responsable, accompagné d’une assistante médicale, visite régulièrement nos écoles de Jolibigha, de Saraswati, de Sujata et de Willibigha du district de Gaya.

 

Nous voulons répéter le modèle de Camijuli dans nos autres Branches du Bengale occidental et du Rajasthan. Un deuxième dispensaire déjà construit est en voie d’aménagement sur l’île Kultali dans les Sunderbans. En comparaison du Bihar, les déplacements dans les îles des Sunderbans sont beaucoup longs et épuisants; ils se font parfois par bateau. Au Rajasthan, nous prévoyons également de développer notre unité médicale chargée de visiter régulièrement les élèves de nos cinq écoles, dont trois d’entre elles se trouvent en plein désert du Thar.

 


Galerie EDLT

musique05_2.jpg Fete Musique 2005
coolheure_4.jpg Soirée Coolheure
DSCN8704.JPG Paléo 2009
paquis04_2.jpg Marché au Paquis 2004
Picture 002.jpg Rajesh en Suisse 2006
Event02_2.jpg Soirée EDLT en 2002
Event03_2.jpg Soirée EDLT en 2003
event08_2.JPG Soirée EDLT en 2008
soiree09_40.JPG Soirée EDLT en 2009
onex03_1.jpg Soirée EDLT en 2007 à Onex

Calendrier

<< Déc 2017 >>
LMMJVSD
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

EDLT QRcode

QR code